L'Italie accorde 5 millions d'euros au Fonds des Nations Unies pour l'Environnement

|
  • Cette somme sera notamment consacrée à l'écologisation de l'économie maritime et à l'amélioration de l'efficacité des ressources 
  • Depuis 2014, les contributions de l'Italie s'élèvent à 10,5 millions d'euros au Fonds pour l'environnement

Rome, le 6 février 2017 - Le ministre de l'Environnement italien, Gian Luca Galletti, et Erik Solheim, directeur de l'ONU Environnement, ont signé aujourd'hui un nouvel accord pour intensifier la collaboration sur plusieurs questions environnementales urgentes telles que l'énergie propre et l'éducation environnementale.

À cette occasion, le gouvernement italien a également versé une contribution significative de 5 millions d'euros au Fonds pour l'environnement. Cette somme aidera l'ONU à mettre en œuvre des projets cruciaux pour la conception d'un système financier durable, le renforcement de l'efficacité des ressources et de la gestion durable des ressources naturelles et de l'économie maritime.

"Cette contribution généreuse est un signe supplémentaire de l'engagement inébranlable de l'Italie pour une planète propre, sûre et saine. Nous sommes impatients de travailler avec le gouvernement italien pour construire l'avenir vert que nous méritons tous", a déclaré M. Solheim.

Les contributions totales allouées par l'Italie au Fonds pour l'Environnement s'élèvent désormais à plus de 10,5 millions d'euros, soit 11,2 millions de dollars depuis 2014 suite au don de ce jour. Les priorités environnementales du pays comprennent également la transition vers une économie verte, l'énergie propre et l'éducation environnementale.

Le 1er janvier, l'Italie a repris la présidence du groupe des pays du G7, offrant ainsi une opportunité majeure pour faire de l'environnement une des priorités du programme politique multilatéral. L'Italie accueillera le sommet des ministres de l'environnement du G7 en juin à Bologne. L'ONU Environnement soutient activement la présidence italienne pour assurer les préparatifs de cette importante réunion.

L'Italie devrait également jouer un rôle actif lors de la troisième Assemblée des Nations Unies pour l'environnement qui aura lieu à Nairobi, en décembre, où les ministres de l'environnement du monde entier aborderont la problématique urgente de la pollution atmosphérique, un défi qui concerne le monde entier.

Contexte

Le Fonds des Nations Unies pour l'environnement dépend de contributions nationales volontaires et constitue la principale source de fonds permettant à l'ONU Environnement de poursuivre son programme de travail et relever les défis transfrontaliers sur des thèmes aussi divers que le changement climatique ou la gestion durable des produits chimiques.

L'Italie est également un important bailleur de fonds pour d'autres projets environnementaux par le biais de sources telles que le Fonds pour l'environnement mondial.