« La gouvernance régionale de la mer en pratique : l'expérience de la Méditerranée » au siège de l'ONU à New York

A l'occasion de la deuxième session de la Commission préparatoire (ComPrep 2) sur les éléments d’un projet de texte d’un instrument international contraignant sous l’égide de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, concernant la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones situées au-delà des limites de la juridiction nationale, le Programme des Nations Unies pour l’environnement / Plan d’Action pour la Méditerranée (PNUE/PAM) et la et la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), ont organisé un évènement parallèle le 31 Août 2016 dans les locaux du siège de l'ONU à New York. Plus de soixante participants représentant différents États membres de l'ONU en provenance des pays méditerranéens et d’ailleurs et d’organisations intergouvernementales et non gouvernementales, des milieux académiques et universitaires, ont pris part à l’évènement. Le PNUE/PAM était représenté par son coordonnateur, M. Gaetano Leone, et la CGPM par M. Nicola Ferri, au nom du Secrétaire exécutif de la FAO, M. Abdellah Srour.

Cet évènement fut l’occasion de présenter aux participants l'expérience méditerranéenne en matière de gouvernance horizontale coordonnée, en mettant le point sur un modèle concret de coopération de travail entre une convention des mers régionales et une organisation de gestion régionale des pêches. Bien que la poursuite et le renforcement de cette coopération pour les océans du monde soit un objectif primordial de la communauté internationale, la recherche d'instruments appropriés et efficaces pour amener les organisations compétentes ensemble ne cesse de croitre. L’évènement a pu dans ce sens fournir des informations sur la manière dont le PNUE/PAM et la CGPM traitent des sujets d’intérêt commun et mènent des activités conjointes.

Soulignant ce dernier point, Mme Jihyun Lee du Secrétariat de la CBD a noté que l’échange des leçons et des cas des meilleures pratiques sur la coopération à l'échelle régionale, est crucial pour la mise en œuvre des objectifs d'Aichi pour la biodiversité, ainsi que pour la mise en œuvre des objectifs des Nations Unies pour le développement durable. Dans le même contexte, Mme Barbara Ruis membre du panel du PNUE a rappelé que des efforts mutuels sont nécessaires pour mettre en œuvre des politiques globales, Mme Merete Tandstad, membre du panel du FAO a souligné pour sa part l'importance cruciale de l'approche régionale aux grandes questions liées aux océans.

L'événement fut clôturé par un échange de questions réponses pendant lequel les participants ont manifesté un vif intérêt dans l'expérience méditerranéenne et ont encouragé plus de coopération parmi tous les acteurs de la région, y compris les institutions et organisations régionales compétentes. En raison de la nécessité globale d'améliorer la gouvernance des océans et des mers, l'expérience de la Méditerranée pourrait constituer en effet un modèle sur les efforts de coopération dans le contexte d'une approche écosystémique englobante, et un point de référence pour d'autres zones marines de la planète.

La présentation faite à l'événement parallèle peut être téléchargée ici.

Plus d'informations sur le BBNJ PrepCom ici