Atelier régional en Grèce, pour promouvoir l'utilisation d'outils de modélisation et de méthodes d'inspection mis à jour

02.12.2014
L'atelier régional de renforcement des capacités pour la surveillance efficace, la mise en œuvre de la conformité / l'inspection et l'application de la législation environnementale, organisé par le MED POL s’est tenu à Athènes, Grèce du 25 au 27 novembre 2014. 

Des experts de 13 pays méditerranéens ont participé à l'atelier qui comprenait une formation sur un outil web créé par le PNUE/PAM, sur la corrélation des valeurs limites d'émission (VLE) et des Normes de Qualité Environnementale (NQE). L'outil peut être appliqué sur dix substances sélectionnées par l'analyse de base du budget national, comme les plus représentatives dans les pays méditerranéens. 

«C’est un outil très utile. C’est un modèle simplifié facile à mettre en œuvre, afin de contrôler les émissions", a déclaré Olfat Hamdan, chef du département de la protection de l'environnement urbain dans le ministère libanais de l'Environnement. "Nous aurons besoin de former plus de gens à son utilisation", a-t-elle ajouté. 

Deux jours de l'atelier ont été consacrés à améliorer l’inspection de l'environnement, mettant l'accent sur la mise en œuvre et l'application des législations environnementales. La présentation des rapports des pays à cet égard a révélé que le cadre juridique sur la conformité et l'exécution est très développé dans tous les pays, mettant en relief un développement considérable et des exemples d'amélioration de la mise en réseau et la collaboration entre les organismes d'exécution dans plusieurs pays. Cependant, les contraintes financières, les ressources humaines limitées, le besoin d'assistance technique et de renforcement des capacités demeurent les principaux défis. 

"A mon retour, je ferai passer les connaissances acquises à mes collègues, mais nous sommes toujours confrontés à certains défis. Sans les fonds nécessaires, nous ne pouvons pas améliorer le système », a déclaré Boris Zbona, inspecteur pour l'agriculture et l'environnement et chef de l'Unité Régionale de Nova Gorica, en Slovénie. 

Les participants ont convenu un certain nombre d'activités potentielles visant à soutenir les parties contractantes à renforcer le respect et l'application du Protocole relatif à la protection de la mer Méditerranée contre la pollution provenant de sources et activités situées à terre de la Convention de Barcelone. 

«Cet atelier était une bonne occasion pour l’échange entre les pays. Nous avons découvert des différences dans la façon d’effectuer les inspections. Nous avons réalisé la nécessité d'unifier les méthodes », a déclaré Genève Farabegoli, inspecteur de l’environnement auprès de l'ISPRA, en Italie. 

Cette activité s’inscrit dans le Programme de travail du PNUE/PAM sous la priorité thématique sur la réduction et le contrôle de la pollution. Elle est aussi une activité du projet MedPartnership sous la composante 2.1 Facilitation de réformes politiques et législatives concernant la lutte contre la pollution, mise en œuvre par MED POL.