Conférence économie bleue durable : focus sur la Mediterranée

26.11.2018

Plus de 4 000 participants du monde entier se réunissent du 26 au 28 novembre 2018 à l'occasion de la conférence sur l'économie bleue durable à Nairobi, au Kenya. À cette occasion, le PAM et Plan Bleu se sont associés à l'Union pour la Méditerranée (UpM) et au WWF pour organiser un événement parallèle axé sur la Méditerranée. Les activités liées aux océans en Méditerranée représentent 20 % du produit mondial annuel des produits marins dans une région qui ne représente que 1 % des océans du monde.

Conférence sur l'économie bleue durable et la manifestation parallèle sur la Méditerranée

Plus de 4 000 participants du monde entier se réunissent du 26 au 28 novembre 2018 à l'occasion de la conférence sur l'économie bleue durable à Nairobi pour apprendre à construire une économie bleue qui :

  • Exploite le potentiel de nos océans, mers, lacs et rivières pour améliorer la vie de tous, en particulier des habitants des pays en développement, des femmes, des jeunes et des peuples autochtones
  • Tire profit des dernières innovations, avancées scientifiques et meilleures pratiques pour assurer la prospérité tout en préservant nos eaux pour les générations futures

La conférence recueillera des engagements concrets et des actions pratiques pouvant être réalisés aujourd'hui pour aider le monde à faire la transition vers l'économie bleue.

Le PAM et le Plan Bleu ont uni leurs forces au Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UpM) et à l'Initiative marine méditerranéenne du Fonds mondial pour la nature (WWF) afin d'organiser une manifestation parallèle axée sur la Méditerranée "La dimension régionale d'un développement durable et inclusif Économie bleue: le modèle de la Méditerranée ». La manifestation parallèle vise à valoriser de meilleurs modèles de coopération régionale afin de promouvoir la réalisation d’une économie bleue véritablement durable et inclusive.

Qu'est-ce qu'une économie bleue ?

Une économie bleue durable et inclusive devrait :

  • veiller à ce que les investissements dans l'économie bleue génèrent des avantages sociaux et économiques à long terme tout en protégeant et en restaurant la diversité, la productivité et la résilience des écosystèmes marins
  • être basé sur une gouvernance participative et efficace, inclusive, responsable et transparente
  • promouvoir l'utilisation durable dans les zones marines par le biais d'une planification spatiale prévoyante, anticipative et préventive visant à garantir le bon état écologique, grâce à la mise en œuvre d'une approche écosystémique
  • être basé sur des technologies propres, des énergies renouvelables et des flux de matériaux circulaires et promouvoir l'innovation et la recherche dans tous les secteurs de l'économie bleue afin d'atteindre zéro émission nette de carbone
  • permettre la création d'opportunités d'emplois bleus dans les secteurs marin et maritime.

Le cas de la Méditerranée

Les activités liées aux océans en Méditerranée représentent la cinquième économie en importance de la région et représentent 20 % du « Produit marin mondial » annuel (GMP) dans une région qui ne représente que 1 % des océans de la planète (WWF, 2017). Aujourd’hui plus que jamais, les secteurs de l’économie bleue sont des moteurs importants de l’économie de la région, avec un potentiel énorme d’innovation et une prospérité durable et inclusive.

Cependant, la santé de la Méditerranée est défaillante en raison de pressions locales, telles que la destruction de l'habitat, la surpêche et la pollution. Les opportunités économiques offertes par la mer Méditerranée sont étroitement liées au besoin croissant de nouveaux modèles de gestion respectueux de ses écosystèmes et capables de maintenir et d'accroître leur valeur au fil du temps, au profit des communautés locales.

Un dialogue continu et une coopération étroite entre les pays méditerranéens et des cadres de gouvernance multipartites sont des conditions essentielles pour atteindre un objectif commun : la conservation et l'utilisation durable et équitable de la mer Méditerranée.

Le Plan d'Action pour la Méditerranée des Nations Unies pour l'environnement (Convention de Barcelone), l'Union pour la Méditerranée, le Centre d'activités régionales du Plan Bleu, l'Union européenne, la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (FAO-CGPM) et le WWF coordonnent actuellement leurs stratégies et travaillent à l'amélioration de la coopération avec gouvernements, autorités locales, entreprises, universités et société civile.

Au-delà des murs des ministères et des frontières entre les secteurs économiques et les pays, il est maintenant temps que chacun se mobilise vers un avenir durable et inclusif pour l'océan et les générations à venir.

Date of Article: 
Monday, November 26, 2018