Description des zones marines d'importance écologique ou biologique en Méditerranée

15.04.2014
Un atelier régional de la CDB organisée conjointement avec le Secrétariat de la Convention de Barcelone facilite la description des zones marines d'importance écologique ou biologique (ZIEB) de la Méditerranée.

Les secrétariats de la Convention de Barcelone/Plan d'Action pour la Méditerranée (PNUE / PAM) et de la Convention sur la diversité biologique (CDB) ont conjointement organisé un atelier régional méditerranéen pour faciliter la description de zones marines d'importance écologique ou biologique du 7 au 12 avril à Malaga (Espagne). 

Plus de 50 représentants de 20 gouvernements de la Méditerranée, de la Commission Européenne et des experts des institutions internationales ont participé à l’atelier. Il visait à identifier et à décrire des ZIEB supplémentaires dans la Méditerranée. 

Le processus, qui suit une méthodologie de la CDB, facilite la collaboration entre les scientifiques et les gouvernements, en enrichissant les connaissances actuelles sur la biodiversité marine dans les eaux côtières et les mers ouvertes. Il est également un point de départ important pour une évaluation continue à long terme, alors que d'autres informations scientifiques deviennent disponibles.

L'atelier a été accueilli par le Gouvernement de l'Espagne et soutenu financièrement par ce dernier ainsi que par le Fonds d'affectation spéciale pour la Méditerranée du PNUE/PAM, la Commission Européenne et le Gouvernement de Monaco. Avec le soutien logistique de l’UICN, Centre de Coopération pour la Méditerranée et l'assistance technique du CAR / ASP, l'atelier a décrit 17 zones de la Méditerranée comme éligibles selon les critères des zones marines d’importance écologique ou biologique. Ces descriptions seront soumises pour examen à la 18ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques en juin 2014, et la douzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique en octobre 2014. 

Photo : Mohammad Ben Temessek