Du progrès dans le Programme de Surveillance et d'Evaluation Intégrées en Méditerranée prévu pour 2015

22.05.2014
Des experts de surveillance nommés par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone, ainsi que les parties prenantes, ont participé à la première réunion du Groupe de Correspondance Méditerranéen sur la surveillance (CORMON) établi à la base de l'approche écosystèmique (EcAp). Organisée par le PNUE/PAM, Secrétariat de la Convention de Barcelone, la réunion s’est tenue à Athènes, en Grèce, le 8 et 9 mai 2014. 

La réunion visait à préciser davantage les besoins de surveillance de la pollution et des déchets liés aux objectifs écologiques ainsi que les indicateurs définis par la feuille de route de l’EcAp.

La réunion de CORMON a passé en revue les principaux éléments du programme de surveillance et d'évaluation intégrées. Elle a également formulé des recommandations pour la poursuite du développement du projet de Document d'Orientation de la Surveillance relatif aux contaminants, à l'eutrophisation, et aux déchets marins.

À la lumière des recommandations de cette réunion, le projet de programme de surveillance et d'évaluation intégrées de l’EcAp devra inclure des indicateurs de garantie de qualité, des méthodologies nouvelles et rentables et tenir compte des spécificités de la Méditerranée en termes de biodiversité et de pressions spécifiques comme les activités offshore.

En outre, le projet de Programme de surveillance et d'évaluation intégrées tiendra compte des dispositions de surveillance existantes et des obligations de soumission de rapports prévues par la Convention de Barcelone et de ses Protocoles.

La réunion a également convenu de créer des groupes de travail informels par objectifs sur les contaminants, l'eutrophisation et les déchets marins. Ils seront composés d'experts désignés par les Parties contractantes, avec un mandat de surveiller davantage les spécifications des indicateurs communs.

Documents

Rapport de la réunion (en préparation)

Décision IG.21/3 : L’approche écosystémique comportant l’adoption des définitions du "bon état écologique" (BEE) et des cibles

Décision IG 17/6 : Application de l'approche écosystémique à la gestion des activités humaines pouvant affecter l'environnement marin et côtier de la Méditerranée