Journée mondiale de l'environnement - Message d'Achim Steiner, secrétaire Général adjoint des Nations-Unies et directeur exécutif du Programme des Nations-Unies pour l'environnement

04.06.2015
Nous vivons dans un monde où la mondialisation est de plus en plus importante, habité par 7 milliards de personnes, il est donc tentant de sous-estimer le pouvoir de l'action individuelle. Chaque année, la journée mondiale de l'environnement est là pour nous rappeler que nos choix personnels définissent le monde qui nous entoure. Nos décisions quotidiennes en tant que consommateur, multipliées par des milliards, ont un impact colossal sur l'environnement - certaines d'entre elles contribuent à l'accélération de l'épuisement des ressources naturelles, d'autres contribuent à la protection des écosystèmes fragiles. Nous avons le choix - tout le temps. 

Le thème des célébrations de cette année, « Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération. » insiste sur la responsabilité individuelle de chacun d'entre nous de rendre possible un développement économique durable et accessible à tous tout en stabilisant puis diminuant le taux d'utilisation des ressources mondiales. 

Aujourd'hui, les modèles de consommation et de production non durables sont la cause majeure de la détérioration continue de l'environnement mondial. 

Il ne fait pas de doute que « l'importante accélération » des 50 dernières années a vu une transformation rapide de la relation de l'homme avec la nature - et cela plus qu'à aucune autre période de l'histoire - dû à l'utilisation grandissantes des ressources naturelles conduisant à la dégradation environnementale. 

Il faut que nous nous interrogions sur les conséquences de l'allure à laquelle nous consommons ainsi que sur la courbe de la croissance démographique - qui devrait atteindre neuf milliards d'ici 2050. Selon les tendances actuelles, l'extraction des ressources, à l'échelle mondiale, devrait atteindre les 140 milliards de tonnes d'ici 2050, contre environ 7 milliards de tonnes en 1900. Ce qui dépassera sûrement le niveau de disponibilité et d'accessibilité des ressources ainsi que la capacité de la planète à absorber les impacts de ces extractions et de leur usage. 

Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller, alors que les ressources se raréfient et que les prix augmentent. Malgré tout, il est encore possible de tacler le défi de la diminution et la restriction des ressources et de créer des opportunités qui déboucheront sur des économies prospères et une planète saine pour les générations à venir. 

J'aimerais inviter chacun d'entre vous à imaginer ce que serait le monde si chacune des 7 milliards de personnes qui peuplent cette planète apportaient un changement pour une consommation des ressources plus responsable. Je voudrais que vous gardiez cette image en tête et que vous vous efforciez à la rendre réalité - en refusant par exemple l'usage des sacs plastiques jetables ou en vous rendant au travail à vélo. 

Pour nous tous, la JME est l'occasion d'assumer notre responsabilité de préserver la planète Terre et de devenir des agents du changement.