Journée mondiale des Océans, 8 juin 2019

Message du Coordonnateur de l'ONU Environnement / PAM, Gaetano Leone.

Le système du Plan d’action pour la Méditerranée du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE/PAM) observera la Journée mondiale des Océans, qui vise à sensibiliser le public au rôle crucial que jouent les océans dans l’élimination de la pauvreté, la sécurité alimentaire, la santé humaine, le développement économique et la réponse mondiale au changement climatique.

En dépit de leur importance, les écosystèmes marins croulent sous la pression d’activités humaines non durables. Ces activités rongent la capacité des écosystèmes à fournir des services essentiels aux milliards de personnes qui en dépendent. Dans certains contextes, les femmes et les filles sont plus vulnérables à la dégradation des écosystèmes marins en raison d’inégalités endémiques liées au genre.

En nous appuyant sur ce que nous avons accompli ensemble au cours des 40 dernières années depuis la création du Plan d’action pour la Méditerranée, nous pouvons découpler le développement de la dégradation environnementale dans la région méditerranéenne. Cela passe par une croissance bleue qui préserve l’écosystème sur lequel elle repose. Une étape importante a été franchie en 2011 avec l'entrée en vigueur du Protocole relatif à la Gestion intégrée des zones côtières (GIZC) dans le cadre de la Convention de Barcelone. À travers cet instrument juridiquement contraignant, les Parties contractantes se sont engagées à assurer la gestion durable des zones côtières. Nous avons récemment célébré la ratification du Protocole GIZC par le Liban et Malte. À ce jour, 12 Parties contractantes de la Convention de Barcelone ont ratifié ce protocole et nous espérons que les autres Parties suivront bientôt le même chemin.

Le thème de l’édition 2019 de la Journée mondiale des Océans, « genre et océan », nous donne l’occasion d’explorer notre relation avec la Méditerranée sous l’angle de l'égalité des sexes, qui est au cœur du Programme de Développement durable à l'horizon 2030 et de la Stratégie méditerranéenne pour le Développement durable couvrant la période 2016-2025. Les progrès accomplis dans la mise en œuvre de ces deux cadres d'action figureront en bonne place dans l'ordre du jour de la prochaine réunion de la Commission méditerranéenne du Développement durable, qui se tiendra à Budva, au Monténégro, les 11-13 juin 2019. J'invite les participants à cette réunion importante à examiner les questions de durabilité en Méditerranée en tenant compte des aspects liés au genre.

Etant l’un des régimes juridiques les plus avancés au monde en matière de protection de l'environnement marin et côtier, le système ONU Environnement /PAM – Convention de Barcelone comporte une dimension ambitieuse de développement durable. Cette dimension est à même d’encourager d'importantes initiatives contribuant à la mise en œuvre de l'Objectif de Développement durable (ODD 14) sur les Océans dans la région méditerranéenne.

Réaliser l'ODD 5 relatif à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes revient à libérer et à mobiliser tout le potentiel humain que la Méditerranée offre pour atteindre l'ODD 14 et réaliser une croissance bleue qui soit inclusive pour toutes et tous.

 

 

Date of Article: 
Thursday, June 6, 2019