La Méditerranée célèbre le jour de la Cote “L’économie Bleue pour une Méditerranée Saine”

Pour la 10ème année consécutive, la Méditerranée a célébré le Jour de la Côte le 27 Septembre cette année à Barcelone sous le thème “Une économie bleue pour une Méditerranée saine” . 

La célébration a eu lieu en présence de M. Jaume Barnada, représentant de la cité de Barcelone, pour l’Ecologie, l’aménagement urbain, et la mobilité, Mme Marta Subirà, Secrétaire pour l’Environnement et la Durabilité, du gouvernement de Catalogne, Mme Ana García Fletcher, directeur adjoint associé au but de développement sur la protection de la Cote et de la Mer, du Ministère de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement et l’ambassadeur George Saliba du Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée, ainsi que des représentants du PNUE/PAM et ses centres d’activités régionaux. 

Le Coordonnateur du PNUE / PAM, Gaetano Leone, a ouvert la célébration et a déclaré dans un message vidéo: "Depuis 2007, le Jour de la Côte a été un moyen pour tout le système du PAM à partager avec vous des idées sur le développement et de la protection de la zone côtière, mais aussi sur notre collaboration et notre amitié ". Encourageant les pays à aider à la ratification du protocole GIZC adopté en 2008, Leone a ajouté que « bien que la fragilité de la zone côtière continue à se révéler très difficile, de nouveaux outils continuent d'être développés tels que la Stratégie Méditerranéenne pour le développement durable adoptée par les parties contractantes à la Convention de Barcelone en février 2016, qui englobe toute la gamme de mesures pour la protection de l'environnement marin et côtier et pour le développement durable de cette région, allant de pair avec les objectifs et les aspirations mondiales que les Nations Unies ont convenu dans leur Agenda 2030 pour le développement durable ».

“L’Economie Bleue” est le développement économique basé sur les activités marines, qui mène à un meilleur bien-être humain et une équité sociale, en réduisant d’une manière significative les risques environnementaux et les pénuries écologiques. Durant la journée, l’accent fut mis sur la durabilité des secteurs économiques majeurs soutenus par les écosystèmes côtiers naturels de la Méditerranée qui peuvent contribuer à la séparation entre la croissance économique et la dégradation environnementale. Parmi ces secteurs, la pêche, le tourisme, l’énergie renouvelable, le transport maritime, le recyclage et la réduction des déchets. 

La première partie de la journée a été consacrée à des présentations et débats autour du concept de l'économie bleue en Méditerranée ainsi que la discussion sur les bons exemples et les meilleures pratiques de grandes entreprises, des ONG et d’organismes publics de toute la Méditerranée. Elle comprenait également un dialogue avec le skipper espagnol Didac Costa ambassadeur de cette année pour la côte, qui participera à la course à la voile Vendée Globe.

A la recommandation de la Commission méditerranéenne pour le développement durable, l'organe consultatif sur le développement durable des 22 parties contractantes à la Convention de Barcelone, des efforts sont entrepris à travers un bon nombre d'initiatives visant à soutenir des cas réussis d'entrepreneuriat dans les pays méditerranéens, qui auront un impact pour une vie durable dans la région, et contribueront au passage à un mode durable et équitable de consommation et de production. Des éco-entrepreneurs tels que Lior Turgeman de Livingreen (Israël), qui a réinventé l'agriculture urbaine, et Abdelouahed Kaikai de Agir (Maroc), une association qui promeut la pêche artisanale, ont également présenté leurs initiatives locales pour protéger la mer Méditerranée par l'écologisation de l'économie.

La deuxième partie de la journée s’adressait à un public plus large. Elle a attiré une centaine de personnes et comportait trois angles différents: 

- Coin Action, avec une sélection d'organisations locales et internationales actives dans le domaine de l'économie bleue, comme les ONG, centres de recherche et les entreprises,
- Coin de réseautage, avec différentes zones rassemblant les participants autour des secteurs clés de l'économie: la mobilité, l'énergie, le tourisme, la pêche, le recyclage.
- Coin créatif, avec un atelier collaboratif où les participants étaient en mesure de dessiner, de construire et de reprendre une œuvre d'art personnalisée.

Le Jour de la Côte méditerranéen a été lancé en 2007 pour sensibiliser les décideurs politiques, les universités, les médias, les ONG et les citoyens sur l’importance de la bonne gestion de la côte afin d’assurer un développement durable dans la région méditerranéenne. 

Il a été co-organisé cette année par le Centre d'activités régionales pour le Programme d'actions prioritaires (CAR / PAP), le Plan Bleu, et le Centre d'activités régionales pour la consommation et la production durables (SCP / RAC), et co-financé par la fondation MAVA, une organisation philanthropique environnementale de la Suisse, et la participation de l'éco-union, une ONG basé à Barcelone active dans le domaine de l'économie verte et bleue.