Le rapport sur l’Etat de l'Environnement Marin et Côtier de la Méditerranée présenté à Athènes

05.06.2013
Athènes, 5 Juin 2013 - Sous les auspices et en présence de son Excellence Pr. Evangelos Livieratos, ministre grec de l'Environnement, de l'Energie et du Changement Climatique et à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Environnement, le ministère grec de l'Environnement, de l'Energie et du Changement Climatique et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement/ Plan d'Action pour la Méditerranée (PNUE / PAM) ont présenté aujourd'hui, le rapport sur l' Etat de l'Environnement Marin et Côtier de la Méditerranée. 

L'événement a réuni des hauts fonctionnaires de la Grèce, des représentants des parties contractantes à la Convention de Barcelone en Grèce, des experts maritimes et de l'environnement, des universitaires, ainsi que les partenaires du PNUE/PAM.

La présentation a été suivie d'une table ronde sur la «Mise en œuvre de la directive cadre stratégie pour le milieu marin de l’Union Européenne et de l'approche écosystémique dans le contexte du PNUE / PAM » avec M. Konstantinos Triantis, Secrétaire Spécial pour l'eau auprès du ministère grec de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement Climatique et Mme Maria Luisa Silva Mejias, Secrétaire Exécutive et Coordonnatrice du PNUE / PAM 

Dans son discours, S.E. Prof Livieratos a souligné qu’: «Il est important de décider des priorités dans notre travail ; notre efficacité sera optimisée si nous visons des objectifs avec des cibles spécifiques dans un petit nombre de questions prioritaires". Il a également noté qu’: «Après 40 ans d’opérations réussies, l'évaluation du travail du PNUE / PAM est en effet positive» et qu’ «en tant que pays hôte de l'Unité de coordination du PAM depuis 1982, la Grèce a pour sa part apporté et continuera à apporter son soutien au travail de l’Unité ".

Mme Silva Mejias a ensuite souligné que: «Bien que la Méditerranée soit l’une des mers les plus étudiées dans le monde, il reste d’importantes lacunes à combler au niveau de l’information même dans certains domaines prioritaires. Nous espérons que ce rapport aidera les chercheurs à traiter des questions qui sont au cœur des préoccupations des décideurs politiques». 

Le rapport fournit des informations sur la nature globale des écosystèmes méditerranéens et définit les pressions affectant l'état de l'environnement de la Méditerranée, avec ses 21 pays riverains. Il propose également des informations détaillées sur les services vitaux que les habitats côtiers et marins fournissent à leurs habitants. 

Le rapport s'inscrit dans le cadre du Plan d'Action pour la Méditerranée (PNUE / PAM) - Convention de Barcelone pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée. Il s'organise autour des onze objectifs écosystémiques sur lesquelles les Parties contractantes à la Convention de Barcelone se sont mises d’accord. Il s'appuie sur la première évaluation intégrée de l'écosystème marin et côtier méditerranéen et a été élaboré en pleine consultation avec les pays et les partenaires.