L'environnement en Méditerranée discuté au niveau ministériel lors de la réunion de l’UpM

14.05.2014
Les ministres des pays de l'Union pour la Méditerranée (UpM ) encouragent l’UpM à une coopération plus étroite avec la Convention de Barcelone pour réduire les pressions de pollution et favoriser l'utilisation efficace des ressources.

Les ministres de l'environnement et du changement climatique dans les 43 pays de l'Union pour la Méditerranée (UpM ) se sont réunis le 13 mai 2014 à Athènes dans le cadre de l’initiative Horizon 2020.

Ils ont reconnu le grand soutien de la Convention de Barcelone et se sont félicités de l'accord de coopération entre l'UpM et la Convention de Barcelone, signé lors de la 18ème réunion des Parties contractantes à la Convention tenue à Istanbul en Décembre 2013. Les ministres ont passé en revue les conclusions et recommandations de la mise en œuvre de la première phase de l'initiative Horizon 2020 (2007-2013), et ont convenu de lancer sa deuxième phase.

Ils ont tous reconnu que le passage à des modes de consommation et de production durables est essentiel pour réduire la pollution et les déchets, et pour augmenter les ressources et l'efficacité énergétique ainsi que la prévention des impacts du changement climatique et de la pollution.

Ils se sont engagés à des réformes visant à accélérer le passage à des modes de consommation et de production durables, en tenant compte de l’écart du développement économique et les disparités sociales entre les pays méditerranéens; Ils ont confirmé que la transition vers l'économie verte et à faibles émissions fournira de réelles opportunités pour préserver des ressources naturelles, créer des emplois, améliorer la qualité de vie pour tous et assurer un avenir durable.

Dans son allocution sur la consommation et la production durables en Méditerranée, Maria Luisa Silva Mejias, Secrétaire Exécutive et Coordonnatrice de la Convention de Barcelone - PNUE / PAM a souligné que "l'environnement et le développement durable sont intrinsèquement liés. L’avancement vers une Méditerranée saine nécessite de mettre l'accent sur les mesures de gestion des activités humaines et des habitats".

Les ministres ont également reconnu les efforts en cours sur l'action climatique et les développements récents des politiques et des mesures climatiques dans la région euro-méditerranéenne. Ils ont souligné l'importance d’intensifier les efforts pour soutenir davantage le développement des économies à faibles émissions et résilientes au changement climatique, conformément aux circonstances et priorités nationales, l'éradication de la pauvreté et les objectifs de développement durable.