Stratégies

  • Stratégie Méditerranéenne pour le Développement Durable 2016-2025 (SMDD)

La SMDD 2016-2025 a été adoptée par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone en 2016. Elle fournit un cadre politique d’intégration et un document de principes directeurs à tous les acteurs et partenaires afin d’appliquer l’agenda 2030 pour le développement durable aux niveaux régional, sous-régional et national.

Elle a vocation à harmoniser les interactions entre les objectifs socio-économiques et environnementaux, adapter les engagements internationaux aux conditions régionales, guider les stratégies nationales pour le développement durable et stimuler la coopération régionale entre les parties prenantes pour la mise en œuvre du développement durable.

La Stratégie est élaborée autour de la vision suivante :

Une Région Méditerranée prospère et pacifique dans laquelle les habitants bénéficient d’une grande qualité de vie et où le développement durable s’inscrit dans les limites de la capacité de charge d’écosystèmes sains. Ceci sera réalisé grâce à des objectifs communs, la forte implication de toutes les parties prenantes, la coopération, la solidarité, l’équité et la gouvernance participative.

  • Le Programme d'Actions Stratégiques visant à combattre la pollution due à des activités menées à terre (PAS MED)

Le PAS MED adopté par la CdP 10 en 1997, vise à améliorer la qualité du milieu marin par une gestion mieux partagée de la pollution d'origine tellurique. Il définit 33 cibles de réduction de pollution régionale à atteindre en 2025. Il est donc conçu

pour aider les Parties contractantes à prendre, individuellement ou conjointement, conformément à leurs politiques et priorités respectives et dans les limites des ressources dont elles disposent, des mesures qui aboutiront à la prévention, la réduction, la maîtrise et/ou la suppression de la dégradation du milieu marin, et à la réparation des impacts des activités terrestres, dont la pollution transfrontière.

Pour surveiller l’avancement de réduction de la pollution et de l'élimination des points chauds, un système de notification a également été mis en place et est opérationnel depuis 2003 grâce à la création et à la présentation sur une base de 2 et 5 ans, des charges de polluants par source, pour un nombre considérable de polluants (système de Bilan de Bases Nationales - BBN). Le programme MED POL du UNEP/ MAP a entrepris une évaluation de la mise en œuvre des PAS/PAN dans la Méditerranée, qui a été adoptée par les Parties contractantes en 2016.

  • SAP BIO

Le Programme d’Action Stratégique pour la Conservation de la Diversité Biologique (PAS BIO) en Région Méditerranéenne

Le PAS BIO en Région Méditerranéenne, adopté par la CdP 12 en 2003, a pour objectif principal d’établir une base logique pour la mise en œuvre du Protocole ASP de 1995, par la mise à la disposition des Parties Contractantes à la Convention de Barcelone, des organisations internationales et nationales, des ONG, des donateurs et de tout acteur impliqué dans la protection et la gestion de l'environnement naturel méditerranéen, de principes, mesures et actions concrètes et coordonnées aux niveaux national, transfrontière et régional pour la conservation de la biodiversité marine et côtière en Méditerranée et cela dans le cadre d’une utilisation durable et à travers la mise en œuvre du protocole des ASP de 1995.

Stratégie régionale pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires (2016-2021)

La stratégie régionale, adoptée par la Decision IG.22/4 de la CdP 19, 2016 vise à contribuer à la prévention et la réduction de la pollution provenant des navires et à la lutte contre la pollution en cas d’urgence. Elle contient 32 objectifs à atteindre en 2021, ainsi qu’un ensemble de buts de mise en œuvre, et une liste de conventions internationales et de législations de l’Union Européenne correspondantes

Stratégie régionale concernant la gestion des eaux de ballast des navires et sédiments des navires

La Stratégie régionale adoptée par la Décision IG.20/11

De la CdP 17 en 2011, vise à établir un cadre pour une approche régionale harmonisée dans la Méditerranée pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast des navires, conformément aux dispositions et normes de la Convention Internationale pour le contrôle et la sur la gestion des eaux de ballast et sediments des navires, comme prévu dans son article 13.3.

La présente stratégie est composée de 8 priorités stratégiques, d’un plan d’action et d’un plan de travail et d’un calendrier pour sa mise en œuvre